dans le groupe VEILLE: Environnement/Santé/Biodiversité/Eco-innovations

Une station d'épuration expérimente la séparation à la source des micropolluants...

Un démonstrateur installé sur le site d'une station d'épuration en Haute-Garonne expérimentera durant quatre ans la séparation des urines, des eaux grises et noires.

L'objectif ? Réduire la pollution des milieux aux micropolluants.

"L'urine représente une petite partie du volume des effluents à traiter : 500 litres par an et par habitant," précise Etienne Paul, professeur à l'Insa de Toulouse.
"Par la séparation des urines des autres flux, nous obtiendrons un volume faible mais qui contient une majorité de l'écotoxicologie liée aux micropolluants".

L'urine concentre en effet une grande part des micropolluants d'origine médicamenteuse. Pour réduire la présence de ces polluants en sortie de station d'épuration,...

Source: Actu Environnement
Dossier "Médicaments et Environnement" téléchargeable dans les dossiers du Groupe "Veille".

Aucun commentaire