dans le groupe VEILLE: Environnement/Santé/Biodiversité/Eco-innovations

Mortalité des abeilles : les Etats-Unis lancent un plan d'action...

Mardi 18 mai, la Maison Blanche a annoncé la mise en œuvre d'un plan d'action national pour sauver les abeilles "et autres pollinisateurs en péril".

La raison ? 40% de pertes dans les colonies d'abeilles domestiques en 2014, aux Etats-Unis.

Or, "les insectes pollinisateurs sont essentiels pour l'économie nationale, la sécurité alimentaire et l'environnement", a rappelé John Holdren, l'un des principaux conseillers scientifiques du président Barack Obama.

Le plan d'action américain prévoit donc de limiter la mortalité des colonies d'abeilles pendant l'hiver à 15% maximum dans les 10 ans, et à restaurer 2,8 millions d'hectares d'habitat dans les 5 ans grâce à des interventions fédérales et des partenariats entre secteurs public et privé.

Il compte également accroître la population des papillons monarques jusqu'à 225 millions d'ici 5 ans sur une superficie de forêt d'environ 6 hectares au Mexique, en collaboration avec le gouvernement mexicain. Le plan met aussi l'accent sur la recherche scientifique.

Même si les organisations de défense de la nature aux Etats-Unis se félicitent du plan, elles estiment que l'administration du Président des Etats-Unis ne va pas assez loin, surtout pour réduire l'usage des pesticides.

Mais, pour l'heure, aucune cause précise n'a été révélée. La hausse de la mortalité n'est donc pas clairement expliquée. Toutefois, certains mettent en avant la mise en culture de zones floristiques sauvages, ainsi que les pesticides. Aux Etats-Unis comme en Europe, des experts accusent en particulier les néonicotinoïdes.

Anne-Sophie Luchez

Aucun commentaire