dans le groupe VEILLE: Environnement/Santé/Biodiversité/Eco-innovations

Démarrage effectif du plan hydrogène de la Manche...

Un an après avoir lancé son plan d’équipement, la Manche touche enfin ses premiers véhicules roulant à l’hydrogène. Le 14 janvier, le conseil général a présenté 5 voitures électriques un peu particulières.

Ces Kangoo Maxi ZE sont à la base des voitures électriques classiques qui ont été dotées d’un prolongateur d’autonomie à pile à combustible, alimentée par de l’hydrogène gazeux. Ce dispositif permet d’accroître de plus de 150 kilomètres l’autonomie du véhicule.

Ces 5 engins pourront s’alimenter dans une station de distribution installée à proximité de la Maison du département. Conçue par Air Liquide, cette installation est, en fait, une station hydrogène 350 bars, capable de faire le plein de la nouvelle flotte captive en quelques minutes.

Le conseil général prévoit d’acquérir une trentaine de véhicules comparables, ainsi que 5 bus à hydrogène et un chalutier expérimental. Trois autres stations-service seront ouvertes au cours des prochains mois.

Co-fondateur de l’association Energie Hydro Data 2020[1], la Manche veut faire du Cotentin un territoire pilote de l’économie de l’hydrogène. Notamment en s’appuyant sur la centrale nucléaire de Flamanville et le parc hydrolien du raz Blanchard (encore hypothétique) pour produire, sans émettre de CO2, de l’hydrogène, vecteur énergétique du futur.

[1] Avec Air liquide, Areva, Alstom Grids, Siemens, DCNS.

Valéry Laramée de Tannenberg

Aucun commentaire